Résumons (à lire jusqu'au bout)

Résumons.
Je suis grosse, je suis laide et je pues.
J'ai une cicatrice peu élégante sur le genou qui brime ma féminité, mes ongles ne sont pas égaux, et j'ai un grain de beauté qui me gosse.
Ma voix m'énerve, tous les sons sont trop fort, je suis maladroite et je fais des dégâts aux 3 minutes.
Je suis brusque, je parle fort, je fais des gros yeux.
Je souris, je baisse la voix, je roule les yeux d'exaspération.

Mon teint n'est pas égal, j'ai quelques cheveux gris qui me narguent, et j'ai perdu le contrôle sur ma coupe de cheveux.
Toutes mes idées sont mauvaises, je ne suis pas drôle, je ne suis pas sympathique.
Tout le monde m'énerve, mon sourire est affreux, Niccola Ciccone joue à tous les postes de radio que j'écoute (même si je les change aux 3 secondes)

Peu importe le chemin que je prends, y'a toujours du trafic.
Je meurs de faim, mais y'a rien (que je veux manger) dans le frigo.
Je suis irritable, je fais une sieste pour que ça passe, mais je fais un rêve qui me rend encore plus irritable.

Je n'ai pas des beaux lobes d'oreilles, aucun vêtements ne me fait bien, j'ai brûlé les muffins que j'ai fait (j'ai encore faim).
J'ai le goût de pleurer. Sans raison.
J'ai le goût de crier. J'ai le goût de bitcher, de dormir, de sortir, de rester chez nous, de voir mes amies et pis non finalement.
J'ai le goût de rien et ça me fâche.

Passer devant un miroir est une torture.
M'arrêter devant un miroir est insupportable.
Me regarder dans un miroir est un ticket express pour une dépression.

Y'a pu MA sorte de gomme à l'épicerie. Drame.
Palette de chocolat. Drame évité de justesse.

J'ai pas de patience, le monde est laid, les adolescents ont trop d'attitude. Le gars écoute sa musique trop fort dans ses écouteurs, les bébés braillent, les chiens jappent, les jeunes se crient après, j'ai le goût de distribuer des «ta yeule».
Le ménage est pas fait, je suis encore en pyjama, je réponds pas au téléphone.
Je suis bête. Je baboune. Je ris. Je sacre.
En même temps.

C'est le pire moment de toute la vie.
SPM de marde.

Commentaires

  1. Moi aussi cette société de transport m'enrage.

    RépondreSupprimer
  2. Hahaha! Mathieu, si la sTm te fait sentir de même, achètes-toi une auto! :)

    RépondreSupprimer
  3. Dominique Favreau29 novembre 2011 à 16:37

    Bah t'inquiète pour tes gros yeux. Moi pi mon beau-frère on se disait la semaine dernière qu'ils étaient beaux tes yeux ;)

    RépondreSupprimer
  4. Ho Dominique! Tu me fais rougir! :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés