moment de matante

Je ne suis pas vieille.
Bon, c'est sûr que ça dépend du point de vue. Si tu demandes à un enfant de 4 ans si je suis vieille, il va dire oui.
Je veux dire que je ne suis pas vieille en général.
Je suis trop jeune pour dire «la station de métro Berri de Montigny», trop jeune pour avoir voté à un referendum, trop jeune pour avoir apprécié pleinement les New Kids On The Bloc.
Par contre, je suis trop vieille pour connaître en profondeur les Pokémon, trop vieille pour avoir écouté Cornemuse, trop vieille pour avoir eu un Tamagotchi.

Bref, je ne suis pas vieille.
Mais j'ai eu un coup de vieux y'a pas si longtemps.

Je participe à un show bénéfice (pour faire ça rapidement: l'organisatrice a fait un show pour ramasser des sous pour la société canadienne de la sclérose en plaque parce que sa mère en souffre). Je suis dans les coulisses, avec d'autres artistes qui étaient sur le spectacle. (Il est important de préciser que ça se passait dans une école secondaire, alors il y avait des artistes du secondaire).
C'est la fin du spectacle, le moment touchant où l'organisatrice fait monter sa mère sur scène et elle dit à quel point c'est une source d'inspiration et de courage.
Je ne connais ni la mère, ni la fille.
Mais je suis émue.
J'ai les larmes aux yeux, c'est beau, c'est de l'amour pur partagé en public.
Magique.
Je me retourne pour partager ce petit moment de bonheur et d'espoir avec quelqu'un, les yeux pleins d'eau, prête à faire un câlin. Je m'essuie les yeux en reniflant bruyamment, une main sur le coeur tellement je suis émue.

Les seules personnes proche de moi sont les membres d'un band (dont j'ai oublié le nom).
Un band de gars de 16 ans qui ont de l'attitude, qui se rasent depuis 4 mois et qui n'ont surtout pas d'émotions.
Les 4 gars sont en ligne, dans un mélange de style emo, grunge et métal. (C'est à dire qu'ils ont des jeans serrés, des chemises à carreaux qui ont l'air pas propres et des cheveux longs dans le visage).

Mon élan affectif a été coupé dans son élan je dirais.
Et je me suis fait juger.
Je me suis sentie tellement matante, tellement vieille, tellement out.

J'avais oublié qu'à 16 ans (et parfois pas mal plus vieux que ça aussi), la chose la plus émotionnelle qu'un gars va faire, c'est donner une bine.

Commentaires

Articles les plus consultés