Je suis toujours impressionnée...

Dans la vie en général, je suis toujours impressionnée par les gens qui ont une confiance en soi béton.
Je trouve ça beau et je trouve ça nice et je trouve ça inspirant.

Même si des fois, cette confiance en soi peut te faire faire des choses…des choses…ben, des choses pas d'allure. Mais c'est fait avec tellement d'assurance que même tes regards de jugement ne font ni chaud ni froid à la personne concernée (et je suis plutôt douée, pour faire des regards de jugement qui ne laissent pas indifférents!)

Tsé, mettons, je suis toujours impressionnée par les gens, qui écoutent de la musique DANS LE TAPIS…mais qui sont genre arrêté à une lumière rouge sur la Plaza St-Hubert.
Il faut vraiment que tu sois convaincu que ta musique est THE SHIT pour que tout le monde qui fait du magasinage ben tranquille aille le goût de l'écouter, ta musique (et ho! Surprise! C'est jamais de la bonne musique…).
Ou il faut vraiment que tu ailles besoin d'attention et que c'est le seul moyen que tu as trouvé et que ça te fait sentir important…je sais pas trop.

Aussi, je suis toujours impressionnée par les filles qui s'habillent trop serré, trop petit, trop sexy, même si ça ne les avantage pas du tout…mais qui marchent comme si leurs vêtements leur allaient parfaitement et ne leur faisaient aucun bourrelet ni replis disgracieux.
Même si je n'ai pas ça voir ça…bravo pour la confiance!
Mais encore là, je ne sais pas si c'est de la confiance ou de l'insécurité mélangé avec des «daddy issues»…
Ici tu vois, je me questionne…est-ce que la véritable confiance en soi c'est de s'habiller n'importe comment et de l'assumer OU de bien connaître son corps et de savoir ce qui le met en valeur? Le débat est lancé! (Ou pas).

Les gens qui se croient plus important que la moyenne me fascinent aussi par leur confiance en soi et l'importance supposée que cela leur insuffle.
Tsé ceux qui coupent les files, qui chialent que c'est long, ceux qui lèvent le ton quand ce n'est pas fait à leur goût, ceux qui se permettent de retarder un groupe afin de souligner que telle affaire n'est pas selon leurs critères, qui font des commentaires pour te faire sentir cheap…
Bref, des gens qui pensent que tout leur revient de droit parce qu'ils sont EUX (comme si tu étais supposé savoir ils sont qui et comme si ça changeait de quoi)

J'en croise beaucoup des gens comme ça. Depuis longtemps. Et à chaque fois, j'hésite entre me mettre une main dans la face de désespoir ou rire à en perdre le souffle.

En file chez le médecin, un homme (pas un vieux qui ne comprend pu trop ce qui se passe et que ça te fait plaisir de le laisser passer parce que visiblement il est perdu, non, un homme dans la quarantaine là, sain et conscient de son environnement),  a coupé les 7 personnes en file (dont moi) pour parler à la secrétaire. Pis tsé, il avait le droit de nous couper parce que, dans la vie, c'est un infirmier. Il savait déjà de quel médicament il avait besoin pis toute.
La secrétaire, qui était nouvelle était tellement impressionnée par lui qu'elle ne lui a pas dit de faire la file…elle l'a passé devant nous.
J'aurais aimé que se soit une Nicole qui travaille là depuis 41 ans et qui a tout vu et qui ne se laisse pas impressionné par personne et qui lui répond même pas en lui pointant la fin de la file et que, quand il refuse d'y aller, elle dit avec sa voix de cigarette «Fais la file ou va t'en mon homme, c'est ça tes options.»

Dans une fête organisée par la ville, il y a des jeux gonflables dans un parc. Il commence à faire noir, alors les jeux sont en train de fermer. Une madame se plaint que ce n'était pas écrit sur l'horaire que les jeux fermaient à la noirceur, que ELLE, elle vient d'arriver et que SA FILLE À ELLE n'a pas eu le temps de faire des jeux.
Ok mais…qu'est-ce que tu veux que la ville fasse? Qu'elle appelle Dieu pour lui demander de retarder le coucher du soleil pour que TA FILLE puisse faire 4-5 glissades?
La madame, outrée que personne ne fasse rien pour son enfant, regarde sa fille de genre 4 ans et lui dit «Viens-t'en, on s'en va, tsé, les jeux que tu voulais tant faire? Ben on pourra pas les faire, à cause des gens qui travaillent ici.»
Parce que oui, l'objectif de la ville d'organiser cette fête, c'était de priver CETTE PETITE FILLE EN PARTICULIER de glissades gonflables. Ça fait des mois et des mois qu'ils organisent le projet afin de gâcher sa journée, à elle.

Ou ce monsieur qui m'a déjà engueulé quand je travaillais dans un magasin parce que nos pyjamas étaient fait 100% coton. «Il faut mettre au moins 1% de spandex, sinon, ça refoule! Tout le monde sait ça! Là, je ne peux pas l'acheter!».
As-tu vu ma face monsieur? Je travaille au salaire minimum à temps partiel à vendre des pyjamas. Je te dirais que mon pouvoir décisionnel dans la compagnie est assez minime. Et si tu regardes bien, c'est écrit «fait en Chine», alors appelle la Chine et laisses-moi tranquille!!!

Ou le gars qui coupe la file pour monter dans le bus avant tout le monde parce qu'il pleut et qu'il ne veut pas être mouillé.
Ou la madame qui te pousse presque pour avoir la seule place assise qui reste et qui après te fait un sourire mesquin genre «Oui je suis assise, parce que je suis mieux que toi».
Ou le gars qui te klaxonne dans le trafic parce que LUI, il es pressé et que LUI il a un endroit où aller. (Parce que oui, moi quand je suis dans le trafic, je fais ça pour le fun. Ça me détend.)
Ou n'importe qui qui a plus de 8 ans et qui te coupe la parole pendant que tu es en train de parler à quelqu'un parce que sa question est tellement plus importante que la tienne.

Bref, les gens qui ont beaucoup de confiance en eux m'impressionnent.
Mais pas toujours pour les bonnes raisons.

Commentaires

Articles les plus consultés